culture et santé

Causeries

Le film est réalisé lors d’un travail auprès des usagers du foyer Jean Thibierge (centre d’accueil médicalisé pour personnes adultes atteintes d’infirmité motrice cérébrale) à Reims.

En 2009, lors d’un premier projet, nous avions travaillé à l’écriture d’« un solo pour chacun », et ces petites pièces individuelles avaient été montrées sur une seule chorégraphie lors du projet P.A.G. à la Scène Nationale du manège de Reims.

En novembre 2010, Milena Gilabert rencontre individuellement, durant une semaine, 5 personnes pour un atelier pratique en mouvement.

L’espace intime nécessaire à ce travail est suivi en direct par Dominique Brunet, danseuse et vidéaste, réalisatrice de ce film. Son regard témoin, celui d’une danseuse derrière une caméra, est une pratique contemplative dans sa forme la plus simple : deux entités en mouvement et une personne témoin.

La réalisation du film restera conjointe au travail du sentir et de la mémoire. Les images qui en résultent se situent sur le versant perceptif.